Le Café Enning et sa carte d’automne

En bref

Qu’est-ce que j’ai goûté ? Le cocktail du moment à l’orange, des croustines aux tomates et olives, et un tartare de tempeh à la betterave.

C’était bon ? Délicieux !

C’est joli ? Ouiii !

Les serveurs sont sympas ? Adorables !

C’est cher ? Entre 10 et 16 CHF pour les entrées végétariennes, 28 CHF pour le plat végane.

Conclusion ? Allez-y, je vous le recommande !

Ok, mais c’est où ? Rue Enning 10, 1003 Lausanne


En détails

Juché sur le haut de la rue éponyme, le Café Enning attire le regard des passants. Sa façade vitrée donne à voir l’intérieur du restaurant, son bar qui trône au centre, et sa déco chaleureuse qui jongle habilement entre vintage et moderne.

La carte du Café Enning varie selon les saisons, et contient toujours une proposition végane. Je me suis donc empressée d’aller goûter leur plat végétal de cet automne : un tartare de tempeh à la betterave.

Mais avant cela, j’en ai profité pour tester le cocktail du moment, à base de jus d’orange, cointreau et amaretto. Hivernal et délicieux ! Bien que ce ne soit plus tout à fait de saison, je me suis aussi laissée tenter par les croustines aux olives et tomates en entrée. Et comme qui dirait, je ne regrette rien : des bruschettas garnies de tomates et d’olives finement coupées et parfaitement assaisonnées, présentées sur une jolie plaque en ardoise, bref une entrée simple et efficace. Cerise sur le gâteau : la quantité était plutôt généreuse.

Voici venu le moment tant attendu du tartare de tempeh à la betterave. En réalité, c’était un choix risqué, car je n’aime vraiment pas la betterave. Mais j’ai tout de même testé… et approuvé ! Le goût était bluffant, cela ressemblait vraiment à un tartare, tant visuellement que dans la texture et l’assaisonnement. Je n’ai pas senti le goût terreux de la betterave qui me déplaît d’habitude. Par contre, elle colorait joliment la préparation ! L’écrasé d’avocats rendait le tout plus crémeux et apportait une touche de douceur contrebalançant l’acidité du tartare. Le tartare était accompagné d’une petite salade et de frites bien croustillantes et agrémentées de fines herbes. En un mot comme en cent, ce plat est une réussite !

Je ne peux donc que vous recommander le Café Enning, qui reste pour l’heure l’un des rares restaurants de Lausanne à toujours proposer un plat végane et de saison. L’avantage est aussi qu’on peut y manger avec des amis non végétariens, tous les convives y trouveront leur compte selon leurs préférences alimentaires. Enfin, les serveurs connaissent bien leur carte. Ils sont d’excellent conseil et très sympathiques, ce qui compte beaucoup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code